Le 1er mars, avait lieu au salon de thé Juliena, cosy et esprit fifty, privatisé pour l’occasion, la première soirée de l’ODVT en région. Une vingtaine de Femmes du vin, d’horizons divers se sont réunies pour assister à une conférence et débattre sur le thème : « Les femmes, une nouvelle approche du vin ». La soirée était animée par Florence Varaine, journaliste de métier (Gault et Millau, Bordeaux Madame) et dernièrement nommée Responsable pédagogique de l’IPC, institut de promotion commerciale des vins et spiritueux à Bordeaux.

Après avoir fait quelques rappels des chiffres sur la filière, dont la production, commercialisation, exportation, distribution et le nombre de femmes croissant se formant aux métiers du vin, nous avons abordé différents sujets comme le rôle des femmes dans l’éducation des nouvelles générations pour apprécier le vin, que ce soit par des dégustations dans les grandes écoles, l’accueil de classes dans les vignobles.

Nous avons évoqué l’attitude d’une femme d’un point de vue commercial souvent plus souple, plus avenante dans la relation commerciale avec les clients particuliers, notamment à la propriété, également l’oenotourisme et la mise en place de nouvelles actions originales pour se diversifier.

Nous avons aussi abordé les difficultés des femmes par rapport à l’accueil qui nous est parfois réservé face à un public masculin, que ce soit dans les négociations commerciales ou d’un point de vue technique. Nous avons également soulevé les relations avec les médias souvent tendues, ces derniers étant plus enclins à soulever les problèmes qu’à aider à valoriser la filière.

Quelques remarques pertinentes selon les expériences de chacune nous ont toutes interpellées, à savoir, les femmes françaises ont moins d’assurance que les femmes anglo-saxonnes par exemple et s’imposent moins ou n’osent pas s’imposer; ou nous faisons moins de lobbying que nos consœurs européennes. Et surtout nous avons un réel problème à vouloir tout gérer toute seule ou en petit comité, la preuve, il existe plus de 400 associations de femmes dans le vin en France, à tout niveau, nous n’arrivons pas à nous fédérer et mettre en place un réseau ou une association qui organisée et structurée permettrait d’avoir du poids face aux politiques et aux médias.

Pour clore la soirée, un tour d’horizon des actions de chacune sur l’oenotourisme en particulier et la promotion des vins a permis de donner des idées et de débattre sur des actions communes comme le partage des contacts des ambassadeurs de chaque région viticole, œuvrant pour chaque conseil professionnel et ainsi créer un répertoire commun et pourquoi pas échanger sur des idées d’évènements ou autre.

Que ce soit des viticultrices, une caisserie, une cave coopérative, une formatrice du CIVB, les actions entreprises par chaque corps de métiers sont riches et innovantes !

En résumé, nous sommes toutes d’accord pour confirmer que nous voyons tout de même une réelle évolution des mœurs et qu’au vu du nombre croissant des femmes occupant des fonctions variées dans la filière, nous sommes sur la bonne voie pour nous et les générations futures ! Nous sommes également d’accord pour dire que se retrouver et échanger fait bouger les choses et que tôt ou tard, nous arriverons à nous fédérer et mettre en avant nos compétences pour avancer ensemble.

La soirée s’est déroulée de façon très conviviale et riche d’échanges autour d’un buffet préparé par COOK N’TINEM. Un vrai succès !

Une belle soirée à renouveler en Octobre sur un nouveau thème ! Je remercie encore toutes les participantes m’ayant fait confiance et d’être venues à cette grande première !

L’ODVT à Bordeaux – Moment du 1er mars 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *